Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Calibre 35

  • : Le site de calibre 35
  • Le site de calibre 35
  • : Collectif regroupant des auteurs de romans noirs autour d'un projet commun : diffuser la vitalité de la scène rennaise, faire émerger de nouveaux talents, participer à la publication de recueils de nouvelles, à des salons, tables rondes, etc.
  • Contact

Interviews et chroniques


F. Paulin et D. S. Khara - TV Rennes 35
10/02/2012 (aux 15:25 et 26:35 min)
 

F. Paulin et D. S. Khara - RCF Alpha
15/11/2012

Recherche

/ / /

Biographie

Hervé Commère

Hervé Commère est né en 1974 près de Rouen.

Après des études de Lettres Modernes, il devient barman, puis patron de bar, d'abord en Sarthe puis dans la Manche.

 

Il s’installe à Rennes en 2006 et entame l’écriture de son premier roman, J’attraperai ta mort qui sort en 2009 (réédition chez Pocket en 2012).

 

En 2011 parait Les Ronds dans l’Eau aux éditions Fleuve Noir. En 2012, suit Le Deuxième homme.

 

Lorsqu’on lui demande ce qui l’attire dans les romans policiers, Hervé Commère a coutume de répondre qu’il aime l’imprévu qui surgit dans la vie d’un quidam. « Le polar est au coin de la rue » est en passe de devenir sa phrase fétiche.   

 

En 2014, Hervé Commère publie Imagine le Reste.

En 2015, c'est le magnifique Ce qu'il nous faut c'est un mort (Fleuve éditions)



Hervé Commère est un membre fondateur du collectif Calibre 35.

   


Contacter Hervé Commère

 

 https://www.facebook.com/pages/Herv%C3%A9-Comm%C3%A8re/206689332676775


Bibliographie

Romans

Ce qu'il nous faut c'est un mort (Fleuve Noir)

Imagine le reste (Fleuve Noir, 2014/ Pocket, 2015)

Le Deuxième Homme (Fleuve Noir, 2012)

Les Ronds dans l'Eau (Fleuve Noir, 2011/Pocket 2014)

Départs (court roman de 85 pages, distribué gratuitement par la SNCF Bretagne durant l'année 2012)

J'attraperai ta mort (Bernard Pascuite éditeur, 2009 - réédition Pocket, octobre 2012)


Nouvelle

La Goutte d'Eau (Madame Figaro août 2011)

Savoir et Savoir (in Rennes, ici Rennes, recueil de nouvelles de Calibre 35, éditions Critic, mai 2013)

Go slow (in Maillot Noir, recueil de nouvelles de Calibre 35, Goater Noir, 2015)
     


En savoir plus sur l'auteur

 

Extrait de l'interview donnée au site http://www.plume-libre.com

 

Bonjour Hervé Commère, pourriez vous vous raconter en quelques mots car on vous connaît peu...
Dans le désordre, je suis né en 1974 près de Rouen, j'ai fait de courtes études de lettres et j'ai eu deux bars. Je vis à Rennes depuis 2006, je suis amoureux, et "Les ronds dans l'eau" est mon deuxième roman publié, après "J'attraperai ta mort", sorti en 2009.
 

Qu'est ce qui vous a poussé à l'écriture ?
Je ne sais pas. Ce que je peux vous dire, c'est que j'aime les histoires, vraies ou non. Par ailleurs, j'aime les mots. J'aime lire, j'aime aussi voir des films. Et puis j'ai eu les oreilles farcies par un père qui nous a martelé qu'il fallait "faire des trucs", "être acteur plutôt que spectateur", etc. Je ne suis pas d'accord avec tout ça, d'ailleurs. Ce qu'il faut seulement, c'est trouver son équilibre et sa voie.
Mais toujours est-il que ce père obsédé par l'idée de s'investir et de s'impliquer y est forcément pour quelque chose. C'est d'ailleurs aussi le cas de mon frère, qui aimait la musique. Résultat, il est guitariste.

 

Votre nouveau roman « Les ronds dans l’eau » est paru depuis quelques semaines (Fleuve Noir), pourriez-vous nous le présenter ?
Il y a deux personnages. D'une part, une histoire de casse clinquant dans les années 70, Jacques, un caïd à la retraite qui voit aujourd’hui ressurgir son passé, une journaliste qui veut absolument tout savoir. Par ailleurs, il y a Yvan, petit serveur un peu terne, qui voit son ancienne chérie le narguer tous les jours dans un jeu de télé-réalité, et qui décide d’agir, pour arrêter de souffrir.
Ces deux personnages, si éloignés l'un de l'autre, vont se croiser quelques secondes, et toute la suite en découlera.


Comment vous est venue l'idée du roman ?
La première, toute première idée, c'est qu'un cambrioleur pénètre une nuit dans une maison, par la porte de derrière. Il fait noir, il marche sur des oeufs, en silence, fouille les différentes pièces. En arrivant dans les chambres à l'étage, il tombe nez à nez avec un autre cambrioleur, entré par la porte de devant. Effarés tous les deux, ils font connaissance.
Voilà, j'ai un jour pensé à ça, et je pense que c'était le départ des Ronds Dans l'Eau, même si rien ne se passe comme ça au final dans le roman que j'ai écrit.

Pour lire l'intégralité de l'interview, cliquez ICI !!!



 

Partager cette page

Repost 0
Published by